Archives de catégorie : Non classé

L’association Claude Guyot recrute !

Association a-politique et laïque relevant de la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901, l’association Claude Guyot a vu le jour le 30 août 2010, à Arnay-le-Duc (Côte-d’Or, Bourgogne Franche-Comté), sur les terres natales de l’homme qui en fut maire de 1926 – 1965 et dont l’association entend défendre la mémoire.

Son objectif premier est de promouvoir et de perpétuer la mémoire, la pensée et les combats de Claude Guyot qui fut à la fois un homme de lettres et un humaniste (agrégé de grammaire, professeur honoraire au lycée Carnot de Dijon, historien et essayiste) et une figure politique locale et nationale (Résistant, ancien président du Comité départemental de Libération de Côte-d’Or et ancien député de Côte-d’Or à l’Assemblée Constituante).

L’association Claude Guyot s’est également donnée comme missions de :

  • promouvoir la transmission de la mémoire liée aux deux Guerres mondiales au travers de diverses manifestations et publications ; et
  • soutenir les actions d’autres associations et acteurs publics ou privés engagés dans la défense de la mémoire de la Résistance et des anciens combattants.

Pour réaliser ses objectifs, l’association Claude Guyot entreprend de nombreuses initiatives :

  • participation et dépôt de gerbes lors de cérémonies commémoratives au niveau local ou national aux côtés d’acteurs institutionnels ou associations mémorielles ;
  • organisation de débats, conférences et colloques sur tout thème lié à la défense de la Mémoire ;
  • organisation de manifestations et concours conduisant à la remise de prix et distinctions ;
  • organisation de manifestations et sorties thématiques à destination des jeunes publics (ex. : visite de l’Assemblée nationale ou du Sénat) ; et
  • publication (ex. : bulletin scientifique et historique) et réédition de textes et ouvrages liés à la Résistance, à la défense de la Mémoire et plus généralement à l’histoire.

L’association Claude Guyot regroupe en son sein des historiens (professionnels et amateurs), des membres travaillant dans les médias (essayistes, journalistes ou chroniqueurs), des universitaires, des élus, ainsi que certains descendants de Claude Guyot.

Notre association ne vit que des cotisations et des dons de ses adhérents. Afin de poursuivre son action, elle vous invite à adhérer et à faire adhérer afin de prendre part à cette belle mission qu’est la transmission de la Mémoire !

REJOIGNEZ-NOUS !!!

Dans notre équipe

L’association Claude Guyot a fleuri la tombe du Maréchal de Lattre de Tassigny à l’occasion du 68ème anniversaire de sa mort

Dimanche 19 Janvier 2020, l’association Claude Guyot participait aux cérémonies organisées à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) à l’occasion du 68e anniversaire de la mort du Maréchal Jean de Lattre de Tassigny.

IMG_20200120_001535_805

À cette occasion, le président de l’association Claude Guyot, Hadrien Lacoste, également vice-président de l’Institut Vendéen Clemenceau – Lattre, a procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du Maréchal Jean de Lattre de Tassigny, de son épouse et de leur fils Bernard. Une cérémonie très émouvante en présence de 100 porte-drapeaux, de nombreux jeunes des écoles, des Cadets de la défense, de Madame Annie Pâquet, sous-préfet de Fontenay-le-Comte, des militaires et de nombreux élus . Au cours de ces différentes étapes mémorielles, un moment fort fut celui du chant des africains devant la maison natale du Maréchal de Lattre. L’association Claude Guyot était également représentée par Jacques Perot, 1er vice-président, président de l’Institut Vendéen Clemenceau – de Lattre et Me Ernest-Yufeng Yan, secrétaire général adjoint de l’association Claude Guyot.

IMG_20200119_092549

IMG_20200119_092616IMG_20200119_104427IMG_20200119_104432IMG_20200119_112110IMG_20200120_001714_559

mde
mde

L’association Claude Guyot présente aux cérémonies du 11 Novembre 2019 sur les Champs-Elysées

Le chef de l’État Emmanuel Macron a présidé lundi 11 novembre la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918 à l’Arc de Triomphe. Il a ravivé la flamme sur la tombe du Soldat inconnu.

Au programme, dépôt de gerbe devant la statue de Georges Clemenceau, remontée des Champs-Élysées avec la grande escorte de la Garde républicaine, dépôt de gerbe devant la tombe du Soldat inconnu et ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu : le chef de l’État Emmanuel Macron a présidé la traditionnelle cérémonie de commémoration de l’Armistice en présence de nombreux acteurs de la classe politique, dont le Premier ministre, Édouard Philippe, et le président du Sénat, Gérard Larcher.

received_416488075710770

L’association Claude Guyot était représentée  lors de ces cérémonies et du dépôt de gerbe devant la statue de Georges Clemenceau par Hadrien Lacoste, vice-président de l’Institut Vendéen Clemenceau – de Lattre, président de l’Association Claude Guyot, Jacques Perot, 1er vice-président et Me Ernest-Yufeng Yan, secrétaire général adjoint.

mmexport1573475078544

Cérémonie et dépôt de gerbe à l’occasion de la commémoration du 74ème anniversaire de la Victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et de la fin de la seconde guerre mondiale

IMG-20190508-WA0008

Le 8 mai 2019 à Arnay-le-Duc, l’association Claude Guyot organisait sa traditionnelle cérémonie avec dépôt de gerbe, à l’occasion de la commémoration du 74ème anniversaire de la Victoire des alliés sur l’Allemagne nazie et de la fin de la seconde guerre mondiale.

IMG-20190508-WA0007

Cette cérémonie était présidée par Pierre Poillot, conseiller départemental du Canton d’Arnay-le-Duc, maire de Vianges; en présence d’Etienne Jobard, député suppléant de la 4ème circonscription de Côte d’Or, conseiller municipal de Vitteaux, conseiller communautaire à la communauté de Communes des Terres d’Auxois; Jacques Perot, conservateur général (h) du patrimoine, président d’honneur et vice-président de l’Association Claude Guyot, membre correspondant de l’Académie des Sciences morales et politiques, président de l’Institut vendéen Clemenceau – de Lattre; Hadrien Lacoste, président de l’Association Claude Guyot.

IMG-20190508-WA0014

Jacques Perot a procédé à la lecture du discours que Claude Guyot prononça le 8 mai 1945 devant le monument aux morts d’Arnay-le-Duc. Un moment émouvant et recueilli, comme chaque année.

IMG-20190508-WA0013Rappelons que Claude Guyot fut combattant des guerres 14/18 et 39/45, résistant, homme politique et président du Comité départemental de Libération de Côte d’Or (CDL).

L’association et le collège Claude Guyot à l’Assemblée nationale

Comme chaque année, à l’initiative de l’association Claude Guyot et du député Didier Paris, les élèves du collège Claude Guyot d’Arnay-le-Duc ont visité l’Assemblée nationale. Les élèves des classes de 3ème et de 4ème ont pu vivre leur programme scolaire de manière concrète. Ainsi, ils ont pu se frotter à l’un de organes majeur de la vie politique et démocratique du pays.

sdr

dav
Ils ont pu se familiariser avec un lieu chargé d’histoire où s’élabore, se discute et se vote la loi en France.
dav
En immersion à l’Assemblée nationale, les collégiens ont mesuré ce qu’est ce haut lieu de la République où siègent les élus du peuple. Les élèves ont visité la salle des quatre colonnes, la salle des pas perdus, celle des Mariannes, la prestigieuse bibliothèque où se trouvent des pièces exceptionnelles dont le procès original de Jeanne d’Arc, avant de s’installer dans l’hémicycle en raison de l’absence de séance parlementaire.

dav

Le marché de l’art sous l’Occupation, 1940-1944 – Emmanuelle Polack

Sous l’Occupation allemande, le marché de l’art a été florissant. Les marchandises affluent, certaines issues des spoliations des familles juives. Une semaine après l’entrée des troupes allemandes dans Paris commence la saisie des œuvres d’art leur appartenant.

Le gouvernement de Vichy oblige les galeristes juifs à céder leurs tableaux aux administrateurs provisoires, tandis que les autorités occupantes en confisquent une partie. Dès lors, l’hôtel des ventes de Drouot, qui a interdit « de manière absolue » son entrée aux Juifs, ne désemplit pas. Les ventes des objets d’art atteignent des prix records.

Après une longue enquête en Europe et aux États-Unis, et grâce à des archives jusque-là inexploitées, Emmanuelle Polack dresse un tableau précis du marché de l’art sous l’Occupation. Sous sa plume se déploie une galerie impressionnante de protagonistes : marchands, commissaires-priseurs, antiquaires, experts, courtiers, acheteurs, conservateurs. Pour comprendre le rôle de chacun, on entre dans le lieu de leurs activités : appartements, galeries, salles de ventes aux enchères, palaces, banques. Une faune d’intermédiaires peu scrupuleux profite sans retenue de la confiscation des œuvres d’art.

R2019-Livre-Le-marche-de-lart-sous-loccupation

On découvre le destin tragique de galeristes juifs victimes de l’ « aryanisation » du monde de l’art. Après la guerre, peu de sanctions seront prises. Aujourd’hui, de nombreuses œuvres n’ont toujours pas été restituées à leurs propriétaires.

Emmanuelle Polack, docteure en histoire de l’art, est spécialiste de l’art sous l’Occupation et des recherches de provenance des œuvres volées lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été entre 2013 et 2017 experte internationale au sein de la Task Force Schwabinger Kunstfund et chercheuse associée à l’Institut national d’histoire de l’art. Elle a été en 2017 lauréate du prix Berthe Weill pour la recherche.

Dans le cadre de ses recherches, Emmanuelle Polack a bénéficié du soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
Préfacé par Laurence Bertrand Dorléac, cet ouvrage est publié aux éditions Tallandier.

Commander le livre auprès de la libraire du Mémorial de la Shoah

L’association Claude Guyot aux cérémonies du 67ème anniversaire de la mort du Maréchal Jean de Lattre de Tassigny à Mouilleron-en-Pareds

Dimanche 20 Janvier 2019, l’association Claude Guyot participait aux cérémonies organisées à Mouilleron-en-Pareds (Vendée) à l’occasion du 67e anniversaire de la mort du Maréchal Jean de Lattre de Tassigny. Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.

IMG_20190121_150848~2

À cette occasion, le président de l’association Claude Guyot, Hadrien Lacoste, a procédé au dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du Maréchal de Lattre, de son épouse et de leur fils Bernard. Une cérémonie très émouvante en présence de 87 porte-drapeaux, de nombreux jeunes des écoles, des Cadets de la défense, de Madame Annie Pâquet, sous-préfet de Fontenay-le-Comte, des militaires et de nombreux élus . Au cours de ces différentes étapes mémorielles, un moment fort fut celui du chant des africains devant la maison natale du Maréchal de Lattre.

IMG_20190121_150852

Jean de Lattre de Tassigny (2 février 1889 – 18 janvier 1952)

· EDUCATION ET FORMATION

2 février 1889 – Jean de Lattre naît à Mouilleron-en-Pareds

octobre 1898 – entre au collège Saint-Joseph à Poitiers

1904 – entre à l’Ecole de la rue Vaugirard (Paris) en classe de philosophie

1906 – réussit l’écrit du concours d’entrée à Navale mais ne se présente pas à l’oral pour raison de santé

1907 – prépare Saint-Cyr à Sainte Geneviève

1908 – est admis à Saint-Cyr et est incorporé à Provins

1911 – sort de Saint-Cyr et entre à l’Ecole de Cavalerie de Saumur

· LA GUERRE 1914-1918

1914 – part au Front avec le 12e Dragons

décembre 1915 – commande la 11e Compagnie du 93e RI à Verdun

26 décembre 1917 – quitte son régiment et est affecté à l’Etat-Major de la Division

IMG_20190121_150857

· LE REPOS

Mars 1919 – est détaché à l’Etat-Major de Bordeaux pour assurer le rapatriement des Américains est affecté au 49e RI à Bayonne en novembre.

9 octobre 1921 – rencontre le Président Georges Clemenceau à Mouilleron-en-Pareds

· L’AVENTURE AFRICAINE

Novembre 1921 – rejoint l’Etat-Major du Général Poeymirau à Mèknes au Maroc

13 mars 1924 – est victime d’un attentat à Fez

· LA MATURITE

1926 – retrouve la Vendée, la maison familiale est nommé Chef de Bataillon au 4e RI à Auxerre en octobre

22 mars 1927 – se marie avec Simonne Calary de Lamazière. Est admis à l’Ecole de Guerre en mai

11 février 1928 – Naissance de Bernard

juillet 1929 – est nommé Chef de Bataillon au 5e RI à Coulommiers

1931 – est affecté au 4e Bureau de l’Etat-Major de l’Armée

juin 1932 – Lieutenant-colonel en mars, entre au Cabinet du Général Weygand

1934 – est entendu par la commission d’enquête parlementaire à la suite des émeutes du 6 février

août 1935 – est nommé Colonel, prend le commandement du 151e RI de Metz

1937 – intègre le Centre des Hautes Etudes Militaires

août 1938 – est nommé Chef d’Etat-Major de la Ve Armée à Strasbourg

· NE PAS SUBIR

23 mars 1939 – devient le plus jeune des généraux de l’Armée Française

1 janvier 1940 – est nommé Commandant de la 14e DI

mai-juin 1940 – combat autour de Rethel. En juillet, commande la 13e division militaire de Clermont-Ferrand et crée la 1re Ecole de Cadres à Opme

11 septembre 1941 – Général de division, est affecté en Tunisie

20 janvier 1942 – Général de Corps d’Armée, commande la division de Montpellier. Le 11 septembre refuse d’obéir aux ordres de Vichy

9 janvier 1943 – est condamné à 10 ans de prison. Le 3 septembre s’évade et se met aux ordres de De Gaulle

26 décembre 1943 – Général d’Armée commande l’Armée B

15 août 1944 – aux commandes de la 1ère Armée Française, débarque en Provence

2 février 1945 – libère Colmar – Le 24 avril invente “Rhin et Danube”

8 mai 1945 – signe à Berlin la capitulation de l’Allemagne

· LE THÉORICIEN

1 août 1945 – Après la dissolution de la 1re Armée, est nommé Inspecteur Général et Chef d’Etat-Major de l’Armée

octobre 1948 – est nommé Commandant en Chef des Armées de Terre de l’Europe Occidentale

· LE DERNIER SACRIFICE

6 décembre 1950 – est nommé Haut Commissaire en Indochine et Commandant en Chef en Extrême Orient

30 mai 1951 – Son fil Bernard meurt en Indochine à 23 ans

11 janvier 1952 – décède à Paris. Est élevé à la dignité de Maréchal de France le 15 janvier

18 janvier 1952 – après des obsèques nationales aux Invalides, est inhumé à Mouilleron-en-Pareds auprès de son fils Bernard.

IMG_20190121_150854

Le président de l’association Claude Guyot a eu le grand honneur de porter de bâton de Maréchal de France de Jean de Lattre de Tassigny. Cette fonction était réservée par le passé à un élève de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr.

sdr

IMG_9339

dav

sdr

Dépot de la gerbe de fleurs de l’association Claude Guyot par le président Hadrien Lacoste.

IMG_9475

IMG_9459

Arrêt devant la maison de Georges Clemenceau

IMG_9504

IMG_9619

IMG_9558

IMG_9551

dig
Le moment des discours avec les autorités civiles et militaires.

dav

Communiqué de l’association Claude Guyot suite aux destructions criminelles à l’arc de Triomphe à Paris

Voilà ce qu’est et ce que doit demeurer notre arc de Triomphe ! Un symbole d’unité, de transmission de la Mémoire et de l’Histoire, de respect et de reconnaissance éternelle à ceux à qui nous devons tant, ils ont fait la grandeur et la fierté de notre pays. Un lieu étrange et sacré qui, lorsque le privilège vous est donné de l’approcher de près pour fleurir la tombe du soldat inconnu, vous rempli d’une émotion telle que l’on ne saurait la décrire avec des mots précis. Ce lieu sacré est le temple de la Mémoire de la nation tout entière, un temple vivant, dont la flamme brille jour et nuit toute l’année pour signifier aux passants que l’Histoire est ce qui guide un peuple vers son avenir et son destin, et lui permet d’appréhender le présent avec raison, quelles que soient les circonstances. Comme l’a si bien dit le maréchal Foch : “Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir”.

P/l’Association Claude Guyot

Hadrien Lacoste, président de l’association Claude Guyot

FB_IMG_1543738821897

FB_IMG_1543738811310

FB_IMG_1543738834907

FB_IMG_1543738870687

FB_IMG_1543738803230